webFuuta


Alfâ Ibrâhîm Sow (éd.)
La Femme. La Vache. La Foi. Ecrivains et Poètes du Fuuta-Jalon

Classiques Africains. Paris. Julliard. 1966. 375 p.


       Table des matieres      

Tierno Saadu Dalen
Musiɓɓe jangee nanon (suite)

Ko O yiiruɗo giiɗe ko woodaa fow; 12
Ko O halduɗo haala wanaa ɗengal.

Ko wanaa jon harfu, wanaa jon sowto, 13
wanaa jon ardal maa sakital.

Ko mahaale e wunnuɗo en baasal, 14
Ko wa nii puɗɗal, ko wa nii kuuɓal.

Ko wa nii yeru ndarɗe e aalama fow, 15
no o laatoo ɓandu, ndu nanga geɓal.

Wano mayru e weeyo e wonde aral, 16
dartiiɗo e jaati e Jom tabital,

E jihaaji e wonde mo jon jiha fow, 17
dow ley, nano ñaamo, puɗal e mutal.

Maa wonde zamaanu no moɓtano maa, 18
nokkuure wa aalama jon puɗɗal.

Ko wa nii limtinde e jaati mu'un, 19
e sifaaji e kuuɗe e jokkondiral.

Ko wa nii hatonjinde no dartoo maa 20
hatonjinde, no hertiniree goodal.

Wano woddondiral juz'uuji e jaati 21
e hewde wa bawdi e wallondiral.

Maa woodude jaati wa wonnuki en 22
e sifaaji e kuude e seerondiral.

Riiwan Jom aalama ronkere fow 23
Ko wa nii tagugol muuyaali tagal.

Riw majjere fow e ko nandi e ɗun 24
wano fecci e gumri e welsindagol.

Riw mayde e makko e faadude wumde 25
e muumu, siforde mo ɗum kala ɗal.

Tagugol ko tagaa, dalugol ko dalaa, 26
dagi riiwu mahaali e anniyagol.

Wajibin e Nulaaɓe ɓe fow gomɗal27
hoolaare, ko nii yottinde nelal.

Il voit d'une Vue totale, la seule qui existe.
Il nomme sans remuer de langue,

Sans prononcer un mot. Il ne diminue,
Ne commence et ne s'achève jamais.

Il se transforme sans cesse, nous laisse dans l'absence,
Comme ce qui commence et comme ce qui finit.

Ainsi la mesure de toute la création
Se trouve dans un corps pourvu de toutes les parties.

Avec l'air et tout ce qui survient,
Dont la majesté permane et permane la durée.

Qui lutte et triomphe dans toutes les luttes,
En amont, en aval, au nord comme au sud, au levant, au couchant!

Comme l'existence en un temps s'offre à toi,
Le lieu et l'univers reviennent au Créateur.

Ainsi s'énumèrent sa Grandeur,
Ses Attributs, ses Actes, sa Continuité.

Ainsi contre toi se rebelle
Le besoin de permaner, d'exister toujours,

Comme à toi se refusent les victoires, la grandeur,
L'abondance de moyens, la solidarité,

Ou la majesté pareille à Celle qui nous crée,
Les Attributs, les Actes, la Distinction.

Au Maître de l'univers, il n'y a rien d'impossible.
De même, impossible est la création dont Il n'a pas décidé.

A Lui s'opposent l'ignorance et toute son espèce
Comme le divisible à l'indivisible. De même l'insouciance.

A Lui s'opposent la mort, la surdité, l'absence de vue
Et de verbe. Évite de Le caractériser avec ces attributs.

Imiter ce qu'Il a créé, faire ce qu'Il a interdit, de bonne heure
Abstiens-toi, évite de le faire ; évite de le penser.

Aux Prophètes, accorde ta confiance.
Tous ensemble, ils transmettent le Message.

       Table des matieres      

[ Home | Hunorde | Bibliothèque | CTSAI | Abdul-Rahman | Yaafagol | Blog ]


info@webfuuta.net
webFuuta — webPulaaku © 1997-2009. Tierno Siradiou Bah & Afriq Access. All rights reserved.