webFuuta


Alfâ Ibrâhîm Sow (éd.)
La Femme. La Vache. La Foi. Ecrivains et Poètes du Fuuta-Jalon

Classiques Africains. Paris. Julliard. 1966. 375 p.


       Table des matieres       

Cerno Muhammadu Luda Dalabaa
Yarloɗen Faransi — Tolérons les Français 1

Mi yettii Yetteteeɗo e kullu haalin, 1
O tawnii lan jamaanu jeyal Faransi.

No haani yimɓe fow no ɓe yetta Alla, 2
ɓe wona yarliiɓe jaɓuɓe jeyal Faransi.

Ko waajibi jabude kala ñaawoore Alla, 3
ko weli e ko haaɗi; yarloɗen Faransi.

Ko waajibi yarlagol ñaawoore Alla, 4
o ñaawu o siini jeynude en Faransi.

Ko jaasi e cuuɗi Alla ko suudu aduna, 5
o hollii en o jeynii ndun Faransi.

Ko jom nokkuure jeyi kala piiji mayre, 6
mo yiɗi mo yiɗaa wonii e jeyal Faransi.

Woniino e mayru Saddaadu bun Aadi, 7
wonii e mayru Fir'awna; ben no adii Faransi.

Wonii Numruudu bun Kan'aana en mey, 8
alaa ɓe'e fow wi'aaɗo ɓurii Faransi.

Haqiiqa jeyal ko firlitugol no yirri, 9
ko yiɗi woo hannde huwwata en Faransi.

Gelee Allaahu darnii suudu aduna, 10
O wernii e ndun ko ɗuuɗi adal Faransi.

Aduna ko werde, werde wonaa hoɗirde, 11
no heewi ko weeri feƴƴi adal Faransi.

Je loue Celui qu'on loue en toute chose
Qui ni a fait vivre en ce temps du règne des Français.

C'est légitime que tous en rendent grâce à Dieu,
Se résignent et acceptent le règne des Français.

C'est un devoir que d'accepter toute décision divine,
La douce comme l'amère. Tolérons les Français.

C'est un devoir que de tolérer la décision de Dieu.
Il a décidé et accompli ; il nous donne les Français pour maîtres.

La moindre des maisons divines est la maison de ce monde.
Il nous a montré qu'il l'a donnée aux Français.

Au maître d'un lieu revient tout ce qui s'y trouve.
De gré ou de force, on est au pouvoir des Français.

Dans ce monde a vécu Chaddâd Boun Aad,
Ont vécu les Pharaons, qui vinrent tous avant les Français.

Y a vécu aussi Nemroûd Boun Kan'âne.
On ne peut dire que les Français soient pires que l'un de ceux-là.

La preuve que l'on possède une chose, c'est la faculté d'enjouir à sa guise.
Les Français, aujourd'hui, peuvent faire de nous tout ce qu'ils veulent.

Sachez que Dieu a édifié la maison de ce monde
Et y a hébergé beaucoup de gens avant les Français.

Le monde est un campement et un campement n'est pas une demeure.
Beaucoup ont campé et sont passés avant les Français.

       Table des matieres       

[ Home | Hunorde | Bibliothèque | CTSAI | Abdul-Rahman | Yaafagol | Blog ]


info@webfuuta.net
webFuuta — webPulaaku © 1997-2009. Tierno Siradiou Bah & Afriq Access. All rights reserved.