webFuuta


Alfâ Ibrâhîm Sow (éd.)
La Femme. La Vache. La Foi. Ecrivains et Poètes du Fuuta-Jalon

Classiques Africains. Paris. Julliard. 1966. 375 p.


       Table des matieres       

Cerno Jaawo Pellel
Waajorɗi jiyaaɓe wonɓe e rewde wurɗo mo maayataa — Conseils aux sujets fidèles du Vivant qui ne meurt pas (suite)

Gila wonde on payngel e julɗi o fottanaa, 330
ko o julɗo laaɓuduo, yankiniiduo, mo yaggataa.

Wano Cerno Mammadu Wuuri Poopodaraa, wonii 331
dey suhfiyanke rewoowo Alla ! O moosataa.

Sabu hulde Alla haɗii mo moose, e aanugol 332
no ɓe yiiditirta to saare laaxira, neeɓataa.

Ko e aaya Alqur'aana Alla o tuugorii 333
sabu tafsiraama e makko, darngal woɗɗataa.

Ko wa niiɗe Cerno Ma'aaju Buruwal Maagewal, 334
Lislaamu maa jon waado fontii, joppataa.

Pita fow e Timbi sorii e maggo, no ɗowdinii, 335
ko e barke Cerno Ma'aaju ɗowdi ndi dirtataa.

Seedee waɗii ! Buruwal mahii juulirde mun, 336
hiɓɓii nde, udditirii nde juulu; nde yirbataa,

Lurralji wanno nde faandanoo fii darnugol; 337
kono Alla newnii diina mun kan lesɗataa.

Kali Lamba Cerno Irayma moftuɗo gande fow, 338
waliyaaku on ngun, feeñu jalbi ko miwɗataa.

Pita fow e Timbi dañaali burɗo mo moftugol 339
gandal e huɓɓude nuuru, jalba ko miwɗataa.

Wano Cerno Usumaani Dayeejo Koyin, mahii 340
juulirde, nay alluuje windii, montataa.

On jalba nuuru mo gande mun ɓuri maaje hewɗe 341
ndiyan e wembiñugol; mo lintii hunnataa.

Wano Cerno Samba Mo Mombeyaa pularuuji mun, 342
ɗi yonii ko andina Fuuta jande, o ronkataa.

Cappanɗe nay hunjaaɗe defte o ɗannirii 343
ɗen fow wa Faatiha, gande oo ɗoo huuɓataa

Fiqhaaji buy o yimii o wattii ɗun pular; 344
sabu jangugol fira goɗɗe sattay weeɓataa.

Depuis ses prières de débutant, on s'accorde pour dire
Que c'est un fidèle pur et soumis qui ne se rebelle point.

De même Cerno Mammadou Wuuri Poopodaraa a certes été
Un Sûfi, dévôt de Dieu, qui ne sourit pas.

En effet, la crainte de Dieu l'empêche de sourire, ainsi que l'inquiétude
Car leur entrevue dans la Cité éternelle ne va plus tarder.

C'est sur un Verset du Coran de Dieu qu'il se fonde,
Dont l'exégèse révèle que la Résurrection n'est pas loin.

Il y a aussi Cerno Ma'âju Buruwal Maage.
L'Islam, tel un parapluie ouvert, préserve des gouttes de pluie.

Tout le Pita et le Timbi, sous l'ombre de ce parapluie s'abritent.
La grâce de Cerno Ma'âju est une ombre qui ne se déplace pas.

La preuve est là ! Buruwal a construit sa mosquée,
L'a entourée et l'a ouverte par des prières. Elle ne s'affaissera pas.

Des discordes éclatèrent quand on s'est proposé de l'édifier.
Mais Dieu décida que sa Religion ne tombera pas.

Cerno Ibraahiima Kalilamban a cumulé toutes les connaissances.
Sa sainteté s'est révélée avec un éclat qui ne pâlira pas.

Le Pita et le Timbi n'ont point engendré plus que lui, à cumuler
Le savoir et à briller d'une lumière qui ne pâlira pas.

Il y a aussi Cerno Usumaani Dayeejo Koyin qui a pétri
Une mosquée et sur quatre planchettes a écrit ce qui ne s'effacera pas.

L'éclat de ses lumières et ses connaissances surpassent les fleuves
Inondés et noyés d'eau. Qui veut compter n'en peut mais.

Citons aussi Cerno Samba de Mombeyaa dont les poèmes en langue pular
Suffisent pour enseigner le savoir au Fuuta. Il ne manque pas de capacité.

Quarante-quatre livres récités, il les a tous polis
Comme la Fâtihat. Les connaissances de celui-là n'ont pas de bornes.

Beaucoup de livres de droit, il les versifia et les traduisit en pular,
Car lire et traduire certains livres est difficile et n'est pas accessible à tous.

       Table des matieres       

[ Home | Hunorde | Bibliothèque | CTSAI | Abdul-Rahman | Yaafagol | Blog ]


info@webfuuta.net
webFuuta — webPulaaku © 1997-2009. Tierno Siradiou Bah & Afriq Access. All rights reserved.